Le processus de création d'une société anonyme en Haïti passera désormais de 105 à 10 jours

Martelly News - January 31 2012, 4:05 PM

Président Martelly promet son plein soutien pour la concrétisation du projet de modernisation de ce processus et en appelle à l'appui de tous les acteurs impliqués

Port-au-Prince, le mardi 31 janvier 2012: Le Président de la République, S.E.M. Michel Joseph Martelly, a lancé, ce mardi 31 janvier, le projet de modernisation du processus de création d'une société anonyme, à l'initiative du Ministère du Commerce et de l'Industrie (MCI).

En présence, entre autres, du Ministre Wilson Laleau, des parlementaires et des personnalités évoluant dans les affaires, le Chef de l'Etat a promis son plein soutien pour la concrétisation de ce projet ambitieux à partir duquel le nombre de jours pour monter une entreprise anonyme en Haïti passera désormais de 105 à 10 jours.

Ce projet de modernisation, une grande première dans l'histoire de l'Administration publique haïtienne, s'inscrit dans le cadre du programme E-gouvernance mis en place par l'actuelle équipe au pouvoir, consistant à gouverner autrement.

Le nouveau projet vise à effectuer la réingénierie et l'informatisation des étapes associées à la création d'une société anonyme tout en respectant les prescrits de la législation actuelle.

Ainsi, de nouvelles lois, dont celle concernant la signature électronique, sont exigées.

A l'aide des outils technologiques modernes, le MCI se chargera de l'opérationnalisation des différentes étapes de ce projet.

Et, ce, avec le support actif des différents acteurs (avocats, notaires, entrepreneurs, investisseurs, entités du secteur public externe au MCI, opérateurs de téléphonie mobile et entités de la communauté internationale) qui interviennent directement et indirectement dans le processus.

Satisfait du fait que ce projet va encourager la création d'emplois - l'un des quatre E de programme politique -, le Président de la République continue d'exiger des membres du gouvernement des résultats concrets pour améliorer l'environnement des affaires dans le pays où il y a beaucoup d'opportunités. Président Martelly est convaincu qu'il faut travailler d'arrache-pied pour mettre Haïti sur la carte mondiale des affaires

Les mouvais classements nuisent à l'image de marque et ne sont pas de nature à attirer les flux importants d'investissements directs et étrangers qui circulent dans la région », a affirmé Président Martelly, en référence au rapport annuel ''Doing Business 2012'' qui conclut sur une détérioration nette de la situation en Haïti. « Mon engagement, ici devant vous, aujourd'hui, c'est de mettre un terme à cette situation.

»

A cet effet, le Chef de l'Etat en appelle aussi à l'implication des pouvoirs législatif et judiciaire, à l'occasion de l'organisation des états généraux de l'investissement, prévue les 13 et 14 mars prochains.

« Un emploi stable, durable et décent est, et sera toujours, la meilleure forme de sécurité sociale qu'un Etat puisse fournir à ses citoyens », croit dur comme fer Président Martelly.

A date, le pays ne cumule qu'à peu près 200 000 emplois formels en tout. Mais selon le v"u du gouvernement Martelly/Conille, 500 000 emplois doivent être créés en trois ans et 1 million en cinq ans pour améliorer les conditions de vie du peuple haïtien.

Return to Message List