ADVERTISEMENT

Intervention du Président de la République au 36ème Sommet de la CARICOM

By: Martelly News - July 4 2015, 2:50 PM

Port-au-Prince, samedi 4 Juillet 2015: Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Michel Joseph Martelly a participé, ce vendredi 3 Juillet, aux séances plénières du 36ème sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la CARICOM qui a lieu à Bridgetown, Barbade, du 2 au 4 Juillet 2015. Organisé autour du thème « CARICOM: Pour des sociétés dynamiques et des économies résilientes », ces premières sessions se sont déroulées sous la présidence du Premier Ministre de la Barbade, le Très Honorable Freudel Stuart.

Durant son intervention dans cette rencontre de haut niveau, le Chef de l'Etat a mis l'emphase sur l'état des relations entre la République d'Haïti et la République Dominicaine.

Le Président Martelly a, en effet, évoqué le refus absolu du gouvernement dominicain de considérer un Protocole d'Accord sur le processus ou les mécanismes de rapatriement dans le seul et unique but de respecter les droits des migrants: « Les autorités dominicaines, en utilisant tous les subterfuges possibles, ont systématiquement refusé de négocier, non seulement ledit protocole, mais encore tout autre qu'elles pourraient courtoisement présenter », a-t-il déclaré.

Le Président de la République a profité de cette occasion pour lancer un vibrant appel aux Etats membres de la CARICOM, de l'Organisation des Etats Américains et de l'Organisation des Nations Unies afin de porter les autorités dominicaines à traiter les ressortissants haïtiens avec dignité en respectant leurs droits conformément à tous les protocoles et toutes les conventions internationales et régionales existant en matière migratoire.

« Aujourd'hui, les relations entre Haïti et la République voisine nous interpellent et interpellent les amis de la CARICOM », a ajouté le Chef de l'Etat.

Notons que la mise en application de l'Arrêt 168-13 du Tribunal Constitutionnel dominicain par le Plan National de Régularisation des Etrangers (PNRE) a conduit des milliers d'Haïtiens à rejoindre les postes frontaliers Haïtiano-dominicains.

L'opérationnalisation arbitraire de cette mesure par les autorités dominicaines a provoqué une vague de réactions au niveau international.

En effet, cette situation particulière a incité les leaders de la CARICOM à intégrer ce dossier dans la feuille de route de ce 36ème Sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement de la région.

Back to Comments List