L'administration Martelly/Lamothe allume les projecteurs sur la modernisation de l'ED'H

Martelly News - September 23 2014, 5:35 PM

Port-au-Prince, le mardi 23 septembre 2014.- Dans le souci de faciliter la création d'emplois et le renforcement du rendement scolaire à travers les 140 communes, l'administration Martelly/Lamothe s'engage à optimiser la productivité, la distribution et la commercialisation de l'Electricité d'État d'Haïti (Ed'H).

Elle compte notamment mettre en "uvre le projet de réhabilitation de plusieurs stations électriques, dont les trois turbines du lac de Péligre, d'une capacité globale de 54 mégawatts, la construction de la première centrale à énergie solaire de 40 mégawatts, sans oublier la centrale « Artibonite 4C » de 30 mégawatts additionnels, a entre autres annoncé le directeur général de l'ED'H, M. Jean Errol Morose, ce mardi 23 septembre 2014, à la Primature.

La sous-production que connaît l'ED'H est due, en partie, à un sérieux problème de recouvrement.

Par exemple, les institutions de l'Etat accusent une dette de 3 millions de gourdes envers l'institution.

Ce qui fait que, a par ailleurs déploré M. Morose, pour l'aire métropolitaine de Port-au-Prince, elle ne produit que 90 mégawatts sur une demande de 200 et ce, grâce à trois prestataires de service locaux: « Sogener, E-Power, Haïtian Tractor ».

C'était aussi l'occasion pour le directeur d'affirmer que la réparation et construction de plusieurs centrales électriques en même temps traduit la volonté de l'administration Martelly/Lamothe de sortir l'ED'H de l'ornière des fournisseurs privés.

Il s'agit pour le régime en place d'arriver à aligner, d'ici 2016, les réseaux de distribution de l'aire métropolitaine sur celles du Cap-Haïtien et des Gonaïves fonctionnant à plein régime 24 heures sur 24. En vue de prévenir les 60% de pertes d'électricité que connaît l'institution, plus de 50 mille compteurs à « radio fréquence » sont en train d'être installés sur plusieurs circuits, parallèlement à des compteurs prépayés. Entre outre, s'est notamment réjoui le directeur, pour en finir avec un système de réseaux de petites centrales isolées, l'administration Martelly/Lamothe entend doter Haïti de sa « Ligne de transmission nationale » de 115 mille volts, partant du nord-est jusqu'aux pointes sud du pays.

Conformément au programme des « 5 E», la modernisation et rentabilisation de l'ED'H constituent pour le Président Martelly et le Premier ministre Lamothe une étape importante pour mettre Haïti sur les rails du développement durable, promouvoir la création d'emplois et combattre l'extrême pauvreté dans les dix départements géographiques du pays.

Return to Message List