La Première Dame veut intégrer les organisations d'agriculteurs locales dans la stratégie d'ABA GRANGOU

Martelly News - March 26 2012, 7:40 PM

La Première Dame veut intégrer les organisations d'agriculteurs locales dans la stratégie d'ABA GRANGOU

Port-au-Prince, lundi 26 Mars 2012: La Première Dame de la République, Mme Sophia Martelly, a effectué, le jeudi 22 Mars 2012, une visite dans le département du Sud, notamment dans deux communes: Camp-Perrin et Torbeck.

La Première Dame a voulu, à travers diverses organisations et associations de paysans qui "uvrent dans le domaine de l'alimentation, de l'industrie de transformation de produits locaux et de l'agriculture en général, écouter les propositions des organisations d'agriculteurs locales dans le cadre du Programme de lutte contre la faim et la malnutrition, ABA GRANGOU, au niveau de ces régions.

Accompagnée de représentants de ces organisations et des ministères de l'agriculture et de l'environnement, Mme Sophia Martelly s'est rendue dans un premier temps, à Gaïtan et à Lévy, deux sections communales de Camp-Perrin, pour discuter alimentation, vulnérabilité des systèmes de gestion des produits locaux, production et machinerie utilisée dans l'agriculture.

A Gaïtan, elle a visité une « cassaverie » et un centre de traitement et de transformation du manioc, dirigé depuis 1987, par l'Organisation des planteurs de Maillous, de Gaïtan et de Trois Rac (OFMAGAT), puis à Lévy, l'organisation ORE et enfin l'Atelier-Ecole de Camp-Perrin, fondé depuis 1968, par le belge Jean Sprumont, un centre de formation d'artisans et de fabrication de machines agricoles, une véritable réponse à la demande du monde rural en matière de production agricole.

Avec cent dix (110) employés à son service, l'Atelier-Ecole de Camp-Perrin et ses trente-cinq (35) implantations à travers Haïti répond à une absence de charrues à traction animale.

Il comporte une solide machinerie (estimée à environ 4 millions de dollars), constituée de turbines hydroélectriques, de passerelles, de matériels de construction, de moulins, d'outils de transformation de produits, de matériels de découpage du fer, de fonderies (475 kilos de plomb en 45 minutes), produite en Haïti et destinée essentiellement à la production locale.

La Première dame a par la suite visité une ONG locale, ORE, qui se spécialise, depuis 1985, dans l'arboriculture fruitière, la reforestation à partir d'arbres fruitiers et forestiers, la technologie de stockage de grains (environ 250 tonnes de semences par an) et de séchage des fruits, la production de semences améliorées et de variétés de fruits hors-saison, l'implantation de systèmes d'irrigation pour la plantation de légumes, l'exportation et la vente de produits locaux.

Cette tournée dans le Sud a également conduit la Première Dame à Torbeck où elle a rencontré les dirigeants du Groupe d'Action pour l'Habilitation Economique et Sociale de la Famille Haïtienne (GRAFHES), autour de l'alimentation au niveau local, notamment à travers les écoles primaires.

Ainsi, l'équipe a visité deux écoles de Torbeck: l'institution mixte St-Paul et l'Ecole nationale St-Joseph pour s'enquérir de la distribution de la nourriture conduite par le GRAFHES.

Elle a également discuté avec quelques élèves des écoles St-Joseph, Nationale, C"ur de Jésus, épiscopale St-Paul, Boisrond-Tonnerre, évangélique baptiste, autour de productions bio constituées de melon, de pois, d'aubergine et d'épinard, qu'ils ont réalisées et gérées sur des parcelles de terre dans leur environnement.

La visite de Mme Martelly au centre d'achat des produits locaux du GRAFHES lui a permis de saisir l'importance de la production vivrière locale dans la lutte contre la malnutrition en Haïti, et voir comment la stratégie d'une pensée communautaire, axée sur le développement intégrée des populations locales, peut rendre plus efficaces toutes démarches, dont celles d'ABA GRANGOU, visant la réduction voire l'élimination de la faim dans la famille haïtienne.

Le Bureau de la Première Dame reste encore une fois de plus à l'écoute de la population locale en vue de trouver une solution commune, efficace et durable, qui puisse répondre à ses besoins en matière d'alimentation

Return to Message List